• Soleil bleu

    Il arrive que je me pose des questions. Plus je lis, plus je m'inquiète. Le doute s'insinue sournoisement et vient peupler mes nuits d'insomnie. Parfois j'en arrive presque à avoir honte.
    Je ne suis pas normal

    Voilà, c'est dit, faute avouée complètement pardonnée. Mais alors que faire ?

    Je ne connais plus les affres de l'adolescence (ben oui, quoiqu'on dise, ça commence à dater), les grandes questions de la vie, la douleur constante d'être incompris, mal-aimé, solitaire.

    J'ai des ami(e)s que j'aime et qui m'aiment (ils me l'ont prouvé assez souvent), qui partagent le bon et le mauvais et qui sont toujours là (parfois trop d'accord, parfois pas assez mais pas de quoi en faire un drame).

    Je ne suis pas obsédé par la mort, la mienne ou celle des autres, à m'inventer des rites compliqués et lugubres, à m'imaginer des rencontres avec des vampires lubriques dans de sombres caveaux de cimetières (mais éclairés d'un bougie... noire si possible).

    J'ai une immense et encombrante famille rieuse(d'ailleurs je loue des cousins et cousines à la douzaine si ça intéresse quelqu'un) que j'adore retrouver autour d'un grand repas, le plus souvent composé de mets étranges qu'on ne peut déguster que dans de telles situations (je vous en épargnerai la description).

    Je n'ai pas de fantasmes de chaînes, de fouets, de menottes, je n'aime dominer que moi et mes jeux de l'amour sont souvent vécus, quelques soient les envies et les désirs, j'ai toujours aimé découvrir de nouveaux rivages.

    J'ai plusieurs ex avec qui je m'entends très bien, que je revois souvent même si ce n'est pas toujours facile (aha... peut-être creuser de ce côté-là ?!), c'est vrai je n'ai jamais appris à désaimer, mais j'y travaille...

    Je ne me bats pas contre des chevaux fous, des dépressions à répétitions, des mal-êtres, mal-vivres, mal-rêver, et si parfois je tombe dans un trou, j'ai une fâcheuse tendance à en ressortir plus vite que je n'espérais... (C'est la faute à un déplorable optimisme qui me poursuit).

    Je vis avec quelqu'un que j'aime, qui me comble de sa présence, qui sait partager ma vie comme j'apprends à partager la sienne, complice, tendre, drôle, et si parfois nous passons par des moments un peu chiants, j'ai perdu le goût du mélodrame et je ne suis plus très bon acteur... Alors, malheureusement, on trouve toujours des solutions.

    Je n'ai pas d'amants ni d'amantes, et si j'en ai eu parfois (comme disait l'autre, il faut bien que le corps exulte...), ils sont souvent encore présents, et me renvoient des images qui réchauffent et sourient... (A creuser, à creuser, lié tout ça avec les ex, peut-être enfin trouvé un filon).

    Bon, Ok, il y a 'Max'. Mais de tous les 'Max' du monde, le mien se fait souvent discret, et je l'ai bien apprivoisé, la symbiose ne se passe pas si mal, et si parfois il se réveille, j'ai appris les tours qui me permettent de le rendormir.

    Tout cela devient de plus en plus navrant, il va vraiment falloir faire quelque chose, le doute n'est plus permis, je ne suis pas normal.

    Je suis heureux.
    Merde.


  • Commentaires

    1
    dulcisemarre
    Mardi 22 Février 2005 à 09:32
    Oh, putain!
    Nicolas, je suis vraiment désolée pour toi. Faut faire quelque chose. Secoue-toi! Vois un médecin, je sais pas...
    2
    Hugo
    Mardi 22 Février 2005 à 09:37
    ;)
    mon prof de philo a horreur que les gens emploie le mot normal. Et moi aussi je le deteste et pourtant c'st le titre de mon blog ... hmm bizarre que tu sois pas normal !!! :p
    3
    nuage
    Mardi 22 Février 2005 à 09:39
    Quelle horreur
    et tu l'avoues sans vergogne ? te rends tu compte, malheureux que de te savoir dans cet état va nous mettre dans tous nos états ? euh... c'est contagieux ? je suis preneur moi !
    4
    Nicolas
    Mardi 22 Février 2005 à 09:46
    oui je sais,
    j'ai honte... Mais j'y travaille, je vais bien réussir à me trouver quelque chose d'horrible et de bien sinistre
    5
    dulcineia
    Mardi 22 Février 2005 à 09:47
    Attention, Nicolas
    qui cherche trouve :0)
    6
    danthy
    Mardi 22 Février 2005 à 09:47
    merde, merde
    je suis heureux moi aussi. c'est grave docteur???
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    7
    Maîtresse
    Mardi 22 Février 2005 à 09:54
    c'est un scandale
    que d'indécence, j'en frémis! ... ;)
    8
    Nicolas
    Mardi 22 Février 2005 à 10:09
    Oui Danthy,
    Apparemment c'est grave... Mais il paraît que ça se soigne...
    9
    Devilish Angel
    Mardi 22 Février 2005 à 10:29
    Ca craint
    Tu te rends compte de ce à coté de quoi tu passes?! ;o)
    10
    Nicolas
    Mardi 22 Février 2005 à 12:47
    oui,
    je m'en rends compte tous les jours...
    11
    Timounch
    Mardi 22 Février 2005 à 13:32
    Oh quel désastre
    fabuleux... Mon beau et cher Nicolas ton bonheur est un scandale adorable ! Mouah(bruit du bisous sur ta joue)
    12
    Mardi 22 Février 2005 à 14:26
    Normal
    Pas normal d'être heureux ???
    13
    Ange
    Mardi 22 Février 2005 à 14:28
    Euh...
    ... je veux pas dire, mais j'ai un amant (voire meme plusieurs, quand j'y réfléchis), des fantasmes de chaines et de cuir, un passé pas simple, un présent pas piqué des vers et un avenir incertain. Mais je suis heureuse. Tu crois que je suis plus ou moins normale que toi ? ;-)
    14
    Nicolas
    Mardi 22 Février 2005 à 14:44
    Ange...
    Je m'interroge c'est tout... Il est bon parfois de se poser les vraies questions, celles qui nous viennent du fin fond de l'âme et que l'on a toujours tues, celles qui entrainent dix de psychalyse jungienne, deux emprunts, un divorce... Est-il normal d'être heureux dans bloggland ;-)
    15
    Mardi 22 Février 2005 à 14:52
    Et pourquoi...
    cela serait il incompatible ? et ce n'est pas parce que certaines choses dans nos existences quotidiennes ne vont pas que l'on n'est pas heureux... les joies, les bonheurs on les trouve partout même ici...
    16
    dulcivoitleboncôtéde
    Mardi 22 Février 2005 à 14:55
    Les joies de la cyclothymie:
    je suis heureuse plusieurs fois par jour. :0)
    17
    Little
    Mercredi 23 Février 2005 à 00:04
    je me lance
    je te lis toujours..et ne te commentes jamais...mais je t'adore pour la douceur de tes mots
    18
    kisha
    Vendredi 25 Février 2005 à 10:09
    .
    La normalité st seulement des normes que nous nous sommes nous mêmes définies.... alors, normal ou non, peu importe vu que le bonheur est ton quotidien....
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :