• Tableau

    C'est un champ, balayé par un vent léger, aucun obstacle ne brise la lenteur de la plaine. Juste un chemin clair qui serpente vers la lueur.
    Il y a comme une ombre au bout du chemin, un peu trouble, éthérée qui semble doucement se profiler.
    Comme un geste d'accueil, une main paraît se tendre en un salut muet.
    Pas à pas, sentir qu'enfin est arrivé le moment.
    Lentement la brume se dissipe, laissant apparaître un sourire,
    comme une image brisée éclatante dans la lumière
    Une femme là-bas... caressant un chien
    Simplement
    Voilà, il est temps
    Merci

    C'est un peu comme ces musiques qu'on entend sans écouter
    Ces choses qui n'existent jamais tant que le manque qu'elles ont laissé

    Image : jean-Marie Lépiney</span />


  • Commentaires

    1
    Malaga
    Mardi 3 Mai 2005 à 23:43
    c'est un peu ca tour à tour
    mais en tout cas c'est pas de l'amour. Chouette post Nicolas !... a plus
    2
    nuage
    Mercredi 4 Mai 2005 à 08:50
    es tu sur que
    le moment soit arrivé, as tu fini ce que tu avais à faire, n'oublies tu rien Nicolas !!!! Mille pensées douces
    3
    Ange
    Mercredi 4 Mai 2005 à 09:12
    La fin...
    ... d'un rêve ? Réveille toi, Nicolas, et souris. Tu l'as dit toi même, nous sommes jeunes (surtout moi), nous sommes beaux (surtout toi) et nous sommes vivants. Y a que ça qui compte :)
    4
    Mercredi 4 Mai 2005 à 19:17
    C'est...
    "(...)C'est un parfum d'été, Un océan qui houle, Une barque affrétée, Vers là où le miel coule, Une brise d'avril, Un battement de cils, Un regard qui s'éveille, Sur un printemps merveille(...) " Tendresse Nicolas...
    5
    ReveK
    Jeudi 5 Mai 2005 à 17:00
    toujours
    toujours très troublé par tes posts. L'impression de comprendre, d'être si proche de toucher à quelque chose qui m'échappe comme une brume...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :